Quand changer les amortisseurs d’une Mercedes Classe M

Mercedes, Mercedes Classe M

Quand changer les amortisseurs d’une Mercedes Classe M

Les amortisseurs font partie des composants indispensables pour ce qui est de la sécurité et le confort de votre Mercedes Classe M. En effet, l’amortisseur assure en même temps une bonne tenue de route et un certain confort. De fait il est indispensable d’avoir des amortisseurs bien entretenus sur sa Mercedes Classe M. Or, il n’est pas toujours facile de savoir quand remplacer les amortisseurs de la Mercedes Classe M. C’est pour vous assister dans cette tache que nous avons décider de rédiger ce texte. Nous allons donc voir pour commencer, le but des amortisseurs. Nous allons découvrir dans un second temps quels sont les signes d’un amortisseur abimé. Nous allons découvrir en second lieu quand et à quelle périodicité remplacer les amortisseurs de la Mercedes Classe M. Enfin, nous allons découvrir quelles sont les autres pièces à changer et le prix de cette opération.quand-changer-amortisseurs-mercedes-classe-m

Pourquoi remplacer les amortisseurs sur votre Mercedes Classe M?

Les amortisseurs de votre Mercedes Classe M garantissent à la foie la sécurité et le confort. Et oui, comme leur nom l’indique, les amortisseurs amortissent tous les impactes que nous fait endurer le bitume. Par conséquent, des amortiseurs en mauvais état impliquent un certain nombre de choses:

  • Une diminution de l’adérence
  • Une usure prématurée des pneux
  • Un mauvais amortissement des chocs
  • Une fatigue plus importante pour le conducteur

C’est par conséquant pour toutes ces raisons qu’il est important de remplacer les amortisseurs de votre Mercedes Classe M si ces derniers sont en mauvais état.

Comment savoir si il faut changer les amortisseurs de la Mercedes Classe M

Il n’est pas toujours simple de savoir quand remplacer les amortisseurs de sa Mercedes Classe M. C’est pour cette raison qu’il faut savoir reconnaitre les signes d’usure des amortisseurs. Ainsi, il est probable que les amortisseurs de la Mercedes Classe M soient usés si:

  • Vous entendez des genres de claquements ou de bruits lorsque vous passez un obstacle sur le bitume (comme une bosse ou un nid de poule).
  • Vous éprouvez des difficultés à passer des obstacle. C’est à dire que vous sentez que la Mercedes Classe M n’est plus amortie.
  • Vous observez que vous avez moins de tenue de route en règle générale.
  • Vous observez une usure rapide de vos pneux

Il est préférable de vérifier l’état des amortisseurs de votre Mercedes Classe M tous les 20 000 km.

Quand changer les amortisseurs de la Mercedes Classe M

La fréquence de changement des amortisseurs peut changer selon les modèles et des fabricants. En règle générale, il faut remplacer les amortisseurs tous les 80 000 km. Il vous est possible de vérifier pour la Mercedes Classe M en regardant à l’intérieur du manuel d’entretien de votre automobile. Il faut savoir que l’usure des amortisseurs est un des éléments regardé lors du contrôle technique. On vous conseille par conséquant de contrôler et de remplacer si nécessaire vos amortisseurs avant de passer la Mercedes Classe M au contrôle technique.

Existe t-il d’autres pièces à changer en même temps que les amortisseurs?

Dans l’hypothèse où vous faites le choix de changer les amortisseurs de votre Mercedes Classe M, vous serez content d’apprendre qu’il est aussi nécessaire de changer une autre pièce dans la foulée. Ce sont les butées de suspention qui doivent être changées en même temps. Et oui, les butées de suspentions sont des pièces en caoutchouc qui subissent elles aussi une multitude de contraintes. Il est par conséquant conseillé de les remplacer en même temps que le reste. Par ailleurs, il est aussi conseillé de refaire un paraléllisme une fois le remplacement fait.

Quel est le prix pour un changement d’amortisseur sur une Mercedes Classe M

Le prix pour le changement des amortisseurs de la Mercedes Classe M peux changer en fonction de plusieurs facteurs. Mais, si jamais on prend le prix des amortisseurs, des butées de suspentions et du parallélisme, il faudra compter plusieurs centaines d’euros.